Suivez-moi sur

Sénégal : des vétérinaires se forment à l’usage de Twitter

crédit photo : Lisette Anoh

Actu Com

Sénégal : des vétérinaires se forment à l’usage de Twitter

L’Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecines Vétérinaires (EISMV) de Dakar au Sénégal a célébré du 26 au 30 novembre 2018 son cinquantenaire d’existence. Belle occasion pour les vétérinaires d’Afrique et du monde entier de présenter leurs solutions pour « nourrir sainement l’Afrique ». C’est dans cette dynamique que j’ai formé une dizaine de vétérinaires et chercheurs africains, sur l’opportunité de communiquer leurs résultats de recherches au monde entier à travers le réseau social Twitter. En effet, par les tweets, le chercheur adresse de façon concise un message pertinent à un public varié et se construit une notoriété publique. Par les biais des hashtags et mentions, il s’insère dans un flux de conversation et crée de l’interaction autour de sujets d’utilité sociale pour lesquels, la science a des réponses.

La formation sur Twitter en destination des vétérinaires s’est tenue le jeudi 29 novembre 2018 à l’amphithéâtre Godfrain de l’EISMV. Elle s’est déroulée en trois parties. La première a consisté en un exposé sur pourquoi et comment utiliser Twitter dans la recherche scientifique. La seconde quant à elle, a été une description de l’interface et des particularités de Twitter. Enfin, une formation pratique sur l’usage de Twitter a été faite. Le clou de la matinée de formation a été la création du compte Twitter du sous-directeur de la santé animale en Côte d’Ivoire, le Docteur vétérinaire Kallo Vessaly (@KVessaly). Pour lui, Twitter sera un bon outil de sensibilisation dans la lutte contre la rage, une maladie mortelle qui cause en moyenne 18 décès par an en Côte d’Ivoire et dont la solution pour l’élimination est la vaccination des chiens.

Le sous-directeur de la santé animale de Côte d’Ivoire, aidé par Emmanuel Dabo, crée son compte Twitter

C’est l’occasion de remercier le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) et le consortium panafricain de recherches scientifiques Afrique One-ASPIRE pour leurs visions d’associer les sciences de la communication aux sciences de la santé en vue d’un meilleur impact sur la santé des populations africaines.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres informations sur Actu Com

SUIVEZ-MOI SUR FACEBOOK

RÉCEMMENT PUBLIES

Archives

Étiquettes

Catégories

To Top