Suivez-moi sur

« Soro, une énigme ivoirienne » ou quand la presse ivoirienne s’abreuve à la source Jeune Afrique

Actu Com

« Soro, une énigme ivoirienne » ou quand la presse ivoirienne s’abreuve à la source Jeune Afrique

Le numéro 2943 du 4 au 10 juin 2017 de l’hebdomadaire Jeune Afrique continue de faire couler de l’encre en Côte d’Ivoire. Le magazine s’est consacré à la personnalité du Président de l’Assemblée Nationale (PAN) de Côte d’Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro, ancien chef de l’ex rébellion ivoirienne.  La presse ivoirienne s’en est largement fait l’écho de ce numéro de Jeune Afrique. Il a simplement suffi de « titrologuer[1] » la journée du 06 et même du 7 juin 2017 pour s’en apercevoir.

Soir Info – N°6798 : Affaire ‘armes découvertes à Bouaké’ : violente attaque contre Soro Guillaume

L’Inter – 5689 : Crises ivoiriennes, mutineries, armes : Jeune Afrique ‘démonte’ Soro

Le nouveau réveil – N°4592 : Jeune Afrique fait des révélations explosives sur Soro

Le Temps – N°4099 : Révélations sur le dossier Soro dans Jeune Afrique

L’Intelligent – N°3938 : Jeune Afrique dans « le complot du monde entier » contre l’ange Soro

Le Quotidien d’Abidjan – N°2058 : Jeune Afrique exige l’arrestation de Soro

Le Mandat – N°2144 : Présidentielle 2020, mutineries : Guillaume Soro rompt le silence

L’Expression – N°2297 : Ange ou démon ? Guillaume Soro s’explique

Le Nouveau Courrier – N°1622 : Guerre Ouattara – Soro : Jeune Afrique incendie Soro

Aujourd’hui- N°1355 : Attaques de Jeune Afrique contre le PAN : les proches de Soro accusent ouvertement Ouattara

La voie originale – N°181 : JA traite Soro de vendeur d’armes !

Soit environ 11 titres de la presse ivoirienne, excepté la presse audiovisuelle et numérique, se sont abreuvés à la source Jeune Afrique pour se donner du contenu et aussi, pour traiter d’une affaire et d’une personnalité vivant en Côte d’Ivoire. Au risque de me tromper, Jeune Afrique n’a que des correspondants en Côte d’Ivoire et ceux-ci, ma foi, ne dépassent pas le nombre de 5. Mais, ils ont été capables de faire un travail qui rejaillit dans le milieu de la presse ivoirienne et même au sommet de l’état. Chapeau à eux !

Le paradoxe, c’est que les rédactions ivoiriennes sont installées en Côte d’Ivoire et supposées plus proche de Guillaume Soro vu qu’il vit en Côte d’Ivoire, mais n’ont pas pu réaliser un travail journalistique à la hauteur de Jeune Afrique. Ils préfèrent le reprendre ou s’en inspirer. Qu’est-ce-qui n’a donc pas marché ? S’interrogera-t-on en Côte d’Ivoire. Autrement dit, c’est quoi le problème ?

La presse ivoirienne est fortement critiquée comme étant partisane, n’étant pas crédible, n’allant aux sources de l’information, etc. Avec cette forte reprise de Jeune Afrique, l’on serait tenté de croire à ces critiques et de les accepter. Mais volontiers, j’aimerai bien accorder le bénéfice du doute aux journalistes de Côte d’Ivoire car c’est un fait que beaucoup d’hommes politiques africains, sont plus ouvert à la presse étrangère que locale. Et si tel est le cas dans cette affaire Soro, l’hypothèse serait que les journalistes de Côte d’Ivoire ont essayé d’entrer en contact avec le service de communication du PAN mais n’ont pas pu. C’est une hypothèse et elle reste à être vérifiée.

Dans le même temps, n’allons pas chercher loin les raisons du désintérêt de certaines populations ivoiriennes pour la presse de leur pays. Car, pourquoi acheter la photocopie quand l’original est à portée de main ?

[1] Observer les unes des journaux affichés sur les kiosques à journaux

1 Comment

1 Comment

  1. Armel Assandé

    7 juin 2017 at 8 h 57 min

    Beau cliché mon frère. Remarques très pertinentes qui nous donnent à réfléchir sur notre pressé locale.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres informations sur Actu Com

SUIVEZ-MOI SUR FACEBOOK

RÉCEMMENT PUBLIES

Archives

Étiquettes

Catégories

To Top